Home / Knowledge Hub / White papers / Enterprise networking report 2020 / Enterprise networking report 2020 FR

Analyse des réseaux WAN
et du cloud dans les entreprises en 2020

Introduction

Ce rapport s’appuie sur une enquête commandée par Telia Carrier et réalisée au second semestre 2020 dans quatre des plus grands marchés mondiaux (États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, France). Il apporte des éclairages sur l’évolution de l’adoption des réseaux WAN et du cloud dans les grandes entreprises. Plus de trois quarts (78 %) des répondants sont  directeurs dans leur entreprise ou décisionnaires en matière de stratégie de développement réseau. Les entreprises concernées appartiennent à divers secteurs, allant de l’industrie automobile aux services financiers, et comptent toutes plus de 3 000 salariés (voir méthodologie en dernière page). 

Le rapport analyse les principaux résultats de l’enquête autour de trois thèmes :

Le monde d’aujourd’hui – État des lieux du WAN d’entreprise ; méthode privilégiée de connexion au cloud ; problèmes et écueils.
L’entreprise d’aujourd’hui – Objectifs et attentes des dirigeants d’entreprise face aux évolutions technologiques ; mythes et idées reçues pouvant nuire à une stratégie de développement réseau.
L’opérateur de demain – Fourniture de services réseau pour les entreprises à l’avenir ; réponse au besoin d’évolutivité, de flexibilité, d’automatisation, d’efficacité énergétique et d’excellence en matière d’expérience client.

Dans le dernier chapitre, le rapport fait converger les principales thématiques et étudie leurs implications sur les décisions des entreprises en matière de développement réseau pour la décennie 2020.

Résumé

Le numérique et le cloud ont modifié le fonctionnement des entreprises et leurs relations avec leurs collaborateurs, fournisseurs, partenaires et clients, sur tous les sites et dans tous les pays. Cependant, comme le révèlent les résultats de l’étude, l’expérience des entreprises en matière de réseaux WAN n’est pas encore aussi optimale qu’elle pourrait – et devrait – l’être. Cela n’est pas uniquement lié à l’évolution permanente de cette technologie, ni à la nécessité pour les opérateurs d’améliorer l‘expérience client, mais aussi à une méconnaissance de l’écosystème WAN. Cette compréhension partielle d’Internet et  et de son architecture vient inévitablement compliquer les prises de décisions.  

Les dirigeants des entreprises devront peut-être revoir leur stratégie pour les trois à cinq prochaines années s’ils entendent véritablement créer des réseaux capables de transformer leur activité, tout en maîtrisant leurs coûts et en réduisant leur empreinte carbone. Les opérateurs réseau peuvent s’affirmer comme des partenaires stratégiques pour la croissance et le développement des entreprises, à condition d’être en phase avec les besoins de ces dernières.

Conclusions

L’Internet public et les services cloud dominent le paysage des réseaux WAN d’entreprise et leur fiabilité est considérée comme indispensable à la performance des entreprises.
Si 90% des répondants confirment que leur entreprise s’appuie sur l’Internet public pour tout ou une partie de ses services WAN, 48 % d’entre eux jugent que les conséquences d’une panne du réseau WAN dépassant 24h seraient catastrophiques.

Les entreprises préfèrent actuellement passer par des connexions privées pour accéder à leur cloud
33 % préfèrent se connecter au cloud via un réseau privé virtuel (VPN), soit deux fois plus que le nombre de celles choisissant d’emprunter l’Internet public.

La bande passante, la flexibilité des services et le support client viennent en tête des priorités des entreprises au moment de sélectionner un partenaire réseau ou un fournisseur d’accès Internet pour se connecter aux fournisseurs de services cloud ayant leur préférence
40 % donnent la priorité à la bande passante, suivie de la flexibilité (36 %) et du support client (29 %).

Les réseaux WAN d’entreprise ne sont pas assez performants, et rares sont les opérateurs qui répondent aux attentes de leurs clients
55 % des entreprises estiment que la sécurité est le problème numéro un, suivie de la flexibilité des services (43 %), des performances des opérateurs (36 %) et de la congestion du réseau (35 %).
Seules 51 % jugent « excellente » l’expérience client offerte par leur opérateur actuel, tandis que 45 % indiquent que l’incapacité à fournir rapidement des solutions à des problèmes simples est leur principal souci et que 27 % sont surtout préoccupées par la difficulté à obtenir des informations et de l’aide.

La voie à suivre pour une performance optimale n’est pas claire ; le manque de connaissances rend souvent difficile la prise de décisions éclairées
51 % des répondants estiment leur compréhension du fonctionnement du backbone IP très bonne ou excellente mais 61 % d’entre eux considèrent que la qualité de service de l’Internet public ne varie guère d’un opérateur à l’autre.

Le développement durable est également un critère essentiel dans la présélection des opérateurs et les entreprises sont prêtes à y mettre le prix 
80 % d’entre elles déclarent que l’engagement d’un opérateur en faveur du développement durable entre en jeu à un moment donné du processus de sélection ; 38 % éliminent rapidement les candidats qui obtiennent une mauvaise note en responsabilité environnementale. Enfin, 95 % seraient disposées à payer davantage pour un opérateur durable et 44 % seraient même prêtes à accepter un surcoût compris entre 10 % et 15 %. 

Les entreprises veulent un avenir «  high tech/high touch » 
Il existe une forte demande de nouveaux outils et technologies afin d’améliorer les workflows et  gagner en transparence :
90 % des entreprises souhaiteraient que leurs partenaires réseau optent pour plus de workflows « machine to machine » et d’automatisation afin d’améliorer leurs services. Par ailleurs, 68 % d’entre elles affirment s’appuyer sur des interfaces de programmation (API) pour suivre en temps réel leurs performances réseau ou avoir une meilleure maîtrise de leur infrastructure réseau.

Toutefois le besoin d’une interface humaine subsiste : 
35 % des entreprises déclarent que les relations humaines traditionnelles de ventes et de gestion des comptes clients continueront d’être prédominantes dans les trois années à venir.

Les opérateurs les plus à même de satisfaire l’exigence d’un réseau haute performance réseau, de viabilité environnementale et de service client seront les mieux armés pour accompagner leurs clients vers la prochaine étape de l’évolution du WAN. Ils seront considérés comme indispensables au fonctionnement efficace d’une entreprise, à sa croissance et à son développement, plutôt que comme de simples fournisseurs et prestataires externes. 

LOADING...
    LOADING...